JEAN-MARC JACQUIER

Décès d’un pilier du Feufliâzhe

Le 25 mars 2021 Jean-Marc Jacquier est mort à 71 ans. C’est une grande perte pour le monde du trad et le patrimoine sonore de tout l’Arc alpin. Un grand collecteur, à lui seul une mémoire qui n’a pas eu le temps de transcrire toute la masse de savoir qu’il avait accumulée meme si heureusement beaucoup a déjà été fait. Il a disparu soudainement emporté par une crise cardiaque après avoir contracté la Covid-19. Il devrait être élu au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco ! Il a participé au premier festival et a tissé avec les bénévoles et les spectateurs une belle histoire d’amour pendant une quinzaine d’années.

cafe-forum24-500px

 

En 2001 pour la conception de ce nouveau festival, c'est avec lui que le SIMBAL (Syndicat Intercommunal d’alors) avait lancé la préparation du futur premier Feufliâzhe, qui devait démarrer en 2002, avant d'en laisser les rennes à l'association du même nom qui fut créée quelques mois plus tard. Jean-Marc Jacquier avait été consulté et avait suggéré le site des Plaines-Joux qu'il connaissait bien pour y avoir loué un chalet et souvent animé le restaurant "Chez Guebey".

Donc, en août 2002, l'essentiel de la programmation avait été composé par Jean-Marc avec Liliane Bertolo du groupe des Trouveur Valdotèn. Il y a évidemment joué avec La Kinkerne, composée alors de Christian Abriel, Robert Amyot et Claudius Perrin.

En 2003 il a participé au plus gros morceau programmé pour ce week-end du Feufliâzhe, le Grand Concert des Alpes avec les musiciens d’une bonne partie de l’Arc alpin, emmenés par Liliane et Sandro Bonniface.

En 2004, nous avons fêté les 30 ans de la Kinkerne et Jean-Marc y a invité tous les musiciens qui avaient fait partie du groupe depuis 1974. Grand souvenir : sous le chapiteau des Plaines-Joux, 900 spectateurs étaient là pour eux, écoutaient religieusement les morceaux des débuts et chantaient à tue-tête les morceaux les plus connus.

En 2005 il a présenté une très grosse partie de sa collection d’instruments de musique que l’on avait exposée dans la salle des fêtes d’Habère-Poche où le visiteur se perdait avec bonheur aussi bien parmi les précieuses vielles à roue et les rares accordéons anciens que les coques de noix résonnantes et les sifflets en écorces de frêne.

En 2006 il a participé au festival, cette fois en donnant une conférence sur les instruments de cuisine et de chalet qui deviennent des instruments de musique (fléau, tranche-cailler, cuillers, taguenettes…)

DSC 0858-hteur265px - DSC 0854-hteur265px

En 2007 il a joué avec son groupe suisse la Musica Dinche, composé de Michel Steiner, lui aussi grand collecteur côté Vaud et Valais, de Rodolphe Moser au tuba, et de Christian et Diego Abriel.

Pause en 2008 et retrouvailles avec La Kinkerne en 2009 (avec Christian et Diego, Claudius, Robert).

En 2010, Jean-Marc venait de donner sa collection d’instruments alpins au Conseil Général de Haute-Savoie et nous avons fait une exposition de la partie accordéons de sa collection avec Guillaume Veillet en commissaire et animateur de l’exposition.

En 2011 avant le festival, l’atelier danses du Feufliâzhe a organisé un stage des danses de Savoie, collectées par Jean-Marc, et filmé pour un premier DVD en avril à Cranves-Sales.

Cette année-là, c’était les 10 ans du festival et tous les groupes plébiscités par le public pendant ces dix ans ont été réinvités, dont, évidemment La Kinkerne, Les Trouveur Valdotèn, Chacho, Boioli et tutti quanti. A cette occasion nous avions donné carte blanche ä Jean-Marc. Il a invité qui il voulait et avec les Trouveurs et tous les autres il a concocté sa première soirée décor de chalet d’alpage et vraie fondue sur scène dans une chaudière que son neveu Julien a préparée, chauffée et tournée pendant tout le concert. Les musiciens l’ont dégustée à la fin, les spectateurs, heu… pas tous… il n’y en avait pas assez malgré la taille du chaudron et tandis que l’odeur du fromage parfumait tout le chapiteau. (Il a repris le concept, sans la fondue, pour la dernière fois en 2019 à la Forge de Faverges-Seythenex).

30ans-h300px

30 ans de La Kinkerne (photo Gilles Pasche)

Puis la fréquence du festival est passée d’annuelle à biennale

et en 2013 Jean-Marc est venu nous voir en simple visiteur mais avec sa glacière.

Nous lui avions demandé d'organiser les 40 ans de La Kinkerne pour 2014, donc une édition spéciale entre deux années de festival, en concordance avec Paysalp. Le 26 avril, nous avions loué la grande salle d’Onnion pour un stage de nouvelles danses de Savoie avec Jean-Marc et l’atelier danses du Feufliâzhe l’après-midi, et pour un concert puis un bal avec La Kinkerne le soir. Le Feufliâzhe avait préparé cette soirée par une exposition de photos accrochées dans les locaux de Paysalp une semaine avant. Jean-Marc nous avait donné des dizaines de clichés de lui dont un, le premier où il pose avec un accordéon d'Annemasse alors qu’il avait 16 ans. Précédent le concert des 40 ans, le 24 avril, Jean-Marc avait fait une « journée bistrots » en allant fréquenter quelques heures l’un après l’autre, les quatre cafés de Viuz-en-Sallaz (Le forum, puis le Clair-Matin, ensuite le café de Sevraz et enfin le O’Viuz sur le soir), avant sa conférence avec diapositives sur sa biographie que Roger Desbiolles lui avait commandée. C’était un peu dangereux de demander une conférence à Jean-Marc après une journée entière de bistrots ! Nous craignions le pire… Mais suite à sa tournée des quatre cafés, Jean-Marc est arrivé certes bien en retard à sa conférence mais en bon professionnel, il a donné un exposé clair, chaleureux et plein d’humour, apprécié du public. (Cette année-là, à la demande des amis de Musik’Alpes, il a refait son concert des 40 ans, avec son concept de fondue, à Faverges, où il avait initié le festival Musik’Alpes bien des années plus tôt.)

613-h300pxcafe-forum19-2-h300px - cafe-Clair-Matin31-h300px

En 2015, c’est avec un nouveau groupe que Jean-Marc Jacquier est revenu, Hors-Piste, fondé avec le saxophoniste Yves Cerf et le batteur Bruno Duval. Ils ont réinventé façon jazz les airs traditionnels collectés par Jean-Marc avec swing et humour. Une réussite !

En 2016, année paire, donc sans festival pour le Feufliâzhe, l’atelier danses a proposé en avril un nouveau stage de danses de Savoie (de nouveaux pas et de nouvelles figures tirés d’autres collectages de Jean-Marc) à La Tour, suivis d’un concert + bal de La Kinkerne.

Et en Octobre l’office du Tourisme des Alpes du Léman, en partenariat avec le RETA, Terres d’Empreintes et le Feufliâzhe, a organisé à Habère-Poche le spectacle « D’un son de cloche à l’autre », un duo contes et musique avec Martine Desbiolles et Jean-Marc Jacquier.

Ensuite, par hasard et malheureusement, il s’est fait plus rare. Rendez-vous manqués en 2017 et en 2019, Jean-Marc avait un concert à donner ailleurs aux dates du Feufliâzhe que nous lui avions communiquées trop tardivement. Mais son dernier livre-DVD des danses de Savoie et du Valais, filmé avec l’atelier du Feufliâzhe, sort de presse.

JMJ-stage-danse-500px

Tu nous manqueras Jean-Marc ! Le Feufliâzhe te sera toujours redevable et nous penserons toujours à toi.

Livre-DVD des danses de Savoie et du Valais édité par le Feufliâzhe et Terres d’Empreintes ici 

Livre-CD des 40 ans de La Kinkerne édité par Terre d’Empreintes ici

Hommage de Terres d’Empreintes ici

Hommage d’FR3 Auvergne-Rhône-Alpes ici

Hommage du Kiosque à Musique de la Radio Suisse Romande du 3 avril (de 1h08 à 1h25) ici

Itw de Frantz-Minh Raimbourg sur son blog La.Titudes ici

Hommage de Patrick Mazellier du groupe rural Café venu lui aussi plusieurs fois au Feufliâzhe ici

Hommage du journal Le Dauphiné ici