LE FEUFLIAZHE (nom masculin):

 

En patois savoyard, c'est le nom de la fête qui se déroule après les lourds travaux des champs et des alpages, après la fenaison, la moisson, le fabrication des fromages et la démontagnée. Alors on range les outils pour l'hiver et on participe à de grands rassemblements.
Les exégètes s'accordent pour dire que le nom de cette fête viendrait de feufi, "le manche de la faux", et liazhe, "lier ensemble". Probablement devait-on attacher tout ces manches qu'on démontait de leur lame pour les accrocher dans la grange pendant la saison froide. Marc Bron, professeur de la langue savoyarde, a trouvé ces mots dans plusieurs dictionnaires de Savoyard dont celui de Saxel dans la Vallée Verte.
La musique a toujours été très présente à cette fête qui réunit dans un même temps, en un même lieu, avec un même esprit de convivialité, toutes les générations. Tantôt joyeuse, tantôt mélancolique, tantôt coquine, elle amuse les enfants, fait danser les amoureux, rappelle des souvenirs aux anciens. Moderne ou traditionnelle, elle est authentique, et fait vibrer nos cœurs.